Inégalités sociales dans les lois, les politiques sociales et les programmes canadiens

Inégalités sociales dans les lois, les politiques sociales et les programmes canadiens

Cecilia Benoit - Sciences sociales

Domaine d’étude: Sciences sociales

Spécialiste des sciences sociales, Cecilia Benoit travaille auprès de groupes socialement exclus et stigmatisés, notamment auprès des travailleurs et travailleuses du sexe du sexe. Son travail a grandement contribué au développement de la politique publique canadienne dans les domaines de la santé des femmes, des soins de maternité et de l'équité des services de santé. Originaire de la Première nation Qalipu de Terre-Neuve, elle a consacré sa carrière à la promotion de l’égalité des classes sociales, des races et des sexes.

En tant que fervente défenseure des droits des communautés marginalisées, Cecilia Benoit a eu, grâce à son travail de recherche, un impact important sur la législation moderne des sages-femmes au Canada et a souligné l'importance des modes de connaissance et de savoir autochtones. Ses résultats ont servi à appuyer plusieurs interventions ayant conduit à la reconnaissance des sages-femmes autochtones en tant que prestataires de soins légitimes et à l'acceptation de leurs connaissances traditionnelles dans les programmes d'enseignement.

Scientifique à l'Institut canadien de recherche sur les toxicomanies de l'Université de Victoria et professeure au Département de sociologie, elle s’est vue honorée à de nombreuses reprises, en recevant notamment le Prix Ursula Franklin de la Société royale du Canada en études des genres et le Prix du Gouverneur général en commémoration de l'affaire « personne ». Elle est également membre de la Société royale du Canada, de l'Académie canadienne des sciences de la santé ainsi que de la Fondation Pierre Elliott Trudeau.

Grâce au travail de recherche et au soutien de Cecilia Benoit au sein du programme novateur « Her Way Home » à Victoria, en Colombie-Britannique, les femmes enceintes et les mères ayant des antécédents de toxicomanie ont pu profiter d’un accès continu aux soins de santé primaires ainsi qu’à un soutien social culturellement adapté et exempt de jugement.

Ses recherches et ses actions de sensibilisation font encore aujourd’hui la lumière sur les inégalités sociales relevées dans les lois, les politiques sociales et les programmes canadiens. Son engagement à lever ces barrières sociales bien enracinées favorise le progrès de la santé, de la sécurité et de la dignité des communautés marginales à travers le Canada.

 

(photo: Université de Victoria)