Haley Vecchiarelli

Haley Vecchiarelli

Les altérations créées par la colite à l’égard de la régulation de l’anxiété et du stress

Domaine d’étude: neurosciences

Le travail de Haley porte sur la façon dont la version corporelle du cannabis (le système endocannabinoïde) régule le trouble anxieux comorbide dans le cadre de maladies inflammatoires, en particulier l’usage d’un modèle de colite chez le rat.

Elle travaillait dans un laboratoire se spécialisant dans les questions neuroinflammatoires pendant ses études de premier cycle, puis dans un laboratoire de neurobiologie, et elle a pensé : « Qu’est-ce qui se passerait si on mettait le tout ensemble? » Elle est devenue fascinée par la compréhension des façons dont les systèmes de régulation du stress du cerveau interagissent avec les systèmes immunitaires, et vice versa, surtout leur pertinence aux états de maladies. Elle espère que le fait de mieux comprendre ce qui régule les comorbidités psychiatriques dans les maladies inflammatoires chroniques nous permettra d’éventuellement utiliser des traitements, par exemple les agents cannabinoïdes, pour traiter à la fois l’inflammation et les changements qui en découlent sur le plan de la santé mentale.

Elle a choisi l’Université de Calgary parce qu’il s’agissait d’une poignée d’endroits au monde ayant de l’expertise diverse en endocannabinoïdes, en neurobiologie du stress et de l’anxiété, et en comorbidités de maladies psychiatriques.

En 2018, Haley a été membre de l’équipe principale de leadership à titre de présidente du comité de prix de l’association des étudiantes et étudiants diplômés. Elle a également été coprésidente du cercle de leaders diplômés au sein desquels des boursiers de recherche de Vanier et de Killam de l’Université de Calgary agissent comme mentors et aident de futurs éventuels boursiers de recherche dans leur processus de demande.

Quand on lui a demandé ce que signifie d’être une lauréate Killam, Hanley a répondu : Les lauréats Killam figurent parmi certains des futurs leaders de pensée au Canada et au monde, raison pour laquelle je me sens vraiment privilégiée d’être parmi eux à titre de boursière de recherche postdoctorale. Je suis des plus reconnaissantes de pouvoir compter sur ce soutien, surtout comme étudiante internationale.