HEBLE

Ajay Heble (Sciences humaines)

Prix Killam 2023

Université de Guelph

M. Ajay Heble est un chercheur de renommée internationale, un leader artistique visionnaire et un bâtisseur de communauté inventif. Il a joué un rôle déterminant dans la création du domaine universitaire des études critiques en improvisation et a apporté des contributions fondamentales à notre compréhension de l’improvisation musicale et d’autres formes d’improvisation en tant que modèles essentiels de changement social. La façon dont ce nouveau domaine a abordé les questions urgentes de transformation sociale et culturelle est particulièrement remarquable : droits de la personne, transculturalisme, pédagogie, participation citoyenne des populations lésées – des enjeux centraux pour les défis en matière de diversité et de coopération sociale au Canada. Il collabore avec des festivals, des éducateurs, des organismes de services sociaux et des centres de soins de santé afin de garantir l’incidence la plus large possible sur la société canadienne. Son leadership a permis de créer des modèles de réussite sur la façon dont les enfants en situation de handicap, les jeunes à risque et les membres des populations lésées peuvent participer dans leurs communautés et s’y sentir inclus.

Il a publié 15 livres en plus d’avoir cofondé et coédité la première revue scientifique évaluée par des pairs du domaine, Critical Studies in Improvisation/Études critiques en improvisation. Lui et ses équipes de recherche internationales dynamiques se sont vu octroyer trois subventions d’envergure de la part du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. En 2007, il a même reçu une subvention dans le cadre des Grands travaux de recherche concertée pour diriger le projet Improvisation, Community, and Social Practice, qui a créé un nouveau champ de recherche interdisciplinaire. En tant que directeur artistique fondateur du Festival de jazz de Guelph de 1994 à 2016, gagnant du Prix du premier ministre pour l’excellence artistique et trois fois lauréat du Prix du lieutenant-gouverneur pour les arts, M. Heble s’est établi comme un chef de file mondial en présentant un programme par excellence de jazz avant-gardiste et de musique improvisée à la fois exaltant, audacieux et multiculturel. En explorant l’immense potentiel de la musique en tant que puissant agent de rassemblement des communautés, il s’est affairé, par sa programmation unique en son genre, ses initiatives de diffusion hors pair, sa mise en service de travaux inédits et ses partenariats communautaires créatifs, à conquérir de vastes auditoires formés d’amateurs d’expression artistique novatrice. Depuis 1996, M. Heble organise chaque année une conférence internationale sur les répercussions sociales de la musique improvisée dans le cadre du festival.

M. Ajay Heble a toujours été passionné des arts comme instigateurs de changements sociaux. Ses travaux ont d’ailleurs toujours été centralisés sur la manière dont les arts peuvent revigorer la vie publique, le tout dans un esprit de dialogue et collectivité. Sa vision, son leadership et son influence ont favorisé l’apparition d’un espace créatif dans lequel les érudits, les artistes et les membres de communautés peuvent aborder des enjeux sociaux urgents.

Dans le cadre de ses fonctions actuelles en tant que directeur fondateur de l’International Institute for Critical Studies in Improvisation de l’Université de Guelph, M. Heble a supervisé une équipe de chercheurs dynamique qui a orienté le domaine dans des directions inexplorées et attrayantes.

Sujet connexe

Retour haut de page