WebVolkmann

Logan Volkmann

Comment est-ce-que les animaux se comportent après un incendie?

Il est probable que la fréquence et l’intensité des incendies augmentent en Amérique du Nord à mesure que le climat mondial se réchauffe. Non seulement ces incendies auront un impact majeur sur la structure et la composition de nos forêts, mais ils affecteront aussi considérablement les nombreuses espèces qui y vivent.

Actuellement, on connaît peu la façon dont les animaux se comportent dans des paysages qui ont été brûlés. Par exemple, les animaux utilisent-ils les résidus de la forêt calcinée et les débris laissés par les incendies et, dans l’affirmative, comment?

La recherche de Logan Volkmann se concentre sur la martre américaine, un animal adapté à la vie en forêt et très sensible aux perturbations qui détruisent les arbres. Il étudie les paysages brûlés et récupérés afin de mieux comprendre les caractéristiques importantes de l’habitat de la martre et la façon de mieux gérer ces zones.

« J’ai grandi dans un verger dans l’État de Washington et je suis fasciné par les animaux depuis mon enfance. J’ai pensé faire carrière en biologie quand je suis entré au collège. J’aime l’idée d’une carrière qui me permet d’approfondir ma curiosité et les questions que je me pose grâce à des projets de recherche. »

Originaire des États-Unis, Logan Volkmann s’est épris du Canada au cours de sa maîtrise à l’Université Simon Fraser. Lorsqu’il prit la décision de poursuivre son doctorat, le laboratoire de recherche sur les feux de forêt de Karen Hodges de l’UBC-O a immédiatement attiré son attention. Kelowna est un lieu central idéal pour étudier les vastes incendies qui ont récemment ravagé la Colombie-Britannique et l’État de Washington.

« En tant qu’étudiant étranger, je suis extrêmement reconnaissant pour tout le soutien que j’ai reçu lors de mes recherches doctorales et pour la bourse Killam qui fournit des fonds aux non-Canadiens, ce qui donne davantage de visibilité à mes recherches. J’espère que mon projet de recherche actuel apportera plus d’attention aux martres et à leur monde et, à l’avenir, j’aimerais poursuivre ces recherches en tant que biologiste ou professeur régional. »

Sujet connexe

Retour haut de page