daniyilWeb2

Daniyil Syvstonyuk

Daniyil Syvstonyuk - Université de Calgary

« À l’école secondaire, j’étais fasciné par les concepts de base de la circulation sanguine dans les ventricules du cœur quand je consultais les manuels de physiologie de mes parents. À mesure que ma scolarité avançait, j’étais de plus en plus passionné par la possibilité de transformer mes connaissances théoriques en contributions scientifiques significatives. »

L’insuffisance cardiaque est une épidémie croissante au Canada qui résulte d’un remodelage mésadapté à la suite d’une lésion cardiaque. Pendant le remodelage, le cœur change considérablement de taille, de forme et de fonction, et devient moins apte à répondre aux besoins de base du corps. De plus, il en résulte un changement radical dans la biologie de la matrice extracellulaire (MEC). La MEC joue un rôle déterminant dans le maintien de l’architecture des tissus. Depuis qu’il a été démontré qu’elle influe sur le remodelage structurel, la MEC est devenue le point de mire pour la mise au point de nouvelles thérapies.

Récemment, le laboratoire de M. Svystonyuk, selon sa compréhension de la biologie des MEC, a mis au point une nouvelle technique chirurgicale faisant appel à une membrane biologique MEC. Cette membrane a été utilisée avec succès dans différentes procédures cliniques comme thérapie de remplacement tissulaire. Nous espérons que cette recherche débouchera sur des stratégies de développement mieux ciblées afin d’améliorer leur efficacité thérapeutique. Étant donné que l’insuffisance cardiaque demeure l’un des diagnostics les plus éprouvants, autant pour le patient que pour le système de santé, il espère que ses travaux permettront de mettre au point une thérapie efficace qui changera la pratique clinique et améliorera la santé de ce groupe de patients en expansion constante.

Le Libin Cardiovascular Institute de l’Université de Calgary est l’un des plus grands instituts cardiaques au Canada. Dr Paul Fedak, chirurgien cardiaque et chercheur, y a créé un programme de recherche « du laboratoire au chevet du malade » couronné de succès. En travaillant avec lui, M. Svystonyuk a la possibilité unique de participer à tous les aspects du processus de traduction cellulaire dans une boîte de Petri jusqu’aux essais cliniques complets.

Le travail n’est pas tout. Une des bonnes choses des bourses Killam est qu’elles permettent d’utiliser à bon escient les moments tranquilles pour se détendre et recharger ses batteries. M. Svystonyuk a pu profiter des grands espaces de l’Alberta, une découverte pour lui qui vient de Toronto! Avec sa compagne, il a fait du rafting le long de la rivière Bow et de la randonnée dans les montagnes. Son objectif est de devenir un meilleur skieur d’ici à ce qu’il obtienne ses diplômes en Alberta, même s’il craint que ses efforts ne soient en vain.

« Je pense que les Fiducies Killam sont une source de soutien précieuse qui m’inspire à continuer pour atteindre de nouveaux jalons tout au long de ma carrière.  Je suis très reconnaissant aux gens avec qui je travaille et mon succès continu ne serait pas possible sans leur soutien et leur mentorat.»

Sujet connexe

Retour haut de page