Matt_Dobbs

Matt Dobbs – Bourse de recherche Killam

Dévoiler le cosmos avec un radiotélescope numérique : changement de paradigme

Université McGill

Comme chef d’équipe, je trouve habituellement improductif de donner des directives aux gens sur les prochaines étapes et sur leurs rôles. Par contre, il est important de mettre leurs forces en lumière, de leur permettre d’essayer de jouer les rôles qui les intéressent, et de les laisser réussir et échouer dans ces rôles.

CHIME, le premier grand télescope de recherche à être construit au Canada depuis plus de 30 ans, est radicalement différent de la plupart des télescopes qu’on pourrait imaginer. Ne comptant aucune partie mobile, c’est en fait un immense télescope numérique qui enregistre les signaux radio au moyen de plus de mille antennes stationnaires et qui recrée le ciel au moyen de techniques de traitement de signaux implémentés sur des appareils électroniques et des ordinateurs spécialisés. Le « livre de jeux » permettant d’exploiter les mesures de ce type de télescope est loin d’être arrivé à maturité. Avec le temps de recherche rendu possible par la bourse Killam, Matt Dobbs et ses collaborateurs s’emploieront à concevoir de nouvelles techniques de mise en service et de calibration de l’instrument. Ils se serviront de celui‑ci pour prendre de nouvelles mesures qui feront la lumière sur l’historique d’expansion de l’univers ainsi que sur la source des sursauts radio rapides, ces sursauts énigmatiques d’ondes radio lointaines récemment découverts.

Photo: Owen Egan

Sujet connexe

Retour en haut