Francoise Baylis 2022 KP Humanities

Françoise Baylis (Sciences humaines)

Prix Killam 2022

Université Dalhousie

Depuis plus de 30 ans, Françoise Baylis, une philosophe de réputation internationale, nous aide à comprendre l’aspect éthique des technologies. Son travail en éthique appliquée se situe à la rencontre de la théorie et de la pratique.

Professeure-chercheuse à l’Université Dalhousie, Françoise Baylis contribue de façon exceptionnelle depuis des décennies aux débats éthiques touchant les recherches menées sur des humains ou touchant la reproduction humaine assistée, la transplantation, la stimulation cérébrale profonde et les améliorations génétiques. Elle a été encensée par le milieu de la recherche – notamment en tant que femme de sciences canadienne et noire – pour son apport aux sciences humaines et à la bioéthique.

Françoise Baylis a signé de nombreux articles et rapports gouvernementaux marquants. Une grande partie de son travail a porté sur l’introduction de technologies nouvelles – souvent risquées – utilisées dans la reproduction humaine. Elle s’est notamment illustrée pour sa position critique consistant à proposer des interventions aux femmes, même en l’absence de données issues d’essais cliniques confirmant la sûreté et l’efficacité.

Françoise Baylis a plaidé en faveur de l’intégration de femmes enceintes dans la recherche, expliquant que ne pas le faire privait ce groupe des bénéfices des recherches et, donc, de connaissances éventuellement utiles à une prise de décision éclairée en rapport avec leur santé et celle de leur progéniture.

Parmi les éléments marquants de son travail influent, citons son livre de 2019, Altered Inheritance: CRISPR and the Ethics of Human Genome Editing, où elle illustre certaines des manières dont la modification du génome humain héritable pourrait aggraver les iniquités sociales existantes. Grandement acclamé, ce guide fait autorité en la matière et souligne l’urgence entourant l’enjeu de la CRISPR.

Le travail de cette chercheuse va cependant bien au-delà du monde universitaire. Depuis quelques années, elle produit des écrits de vulgarisation expressément pour le public afin d’améliorer la compréhension de l’éthique et de permettre à chacun de participer aux débats publics d’importance. Depuis mars 2020, elle a signé ou cosigné 30 commentaires et articles sur la COVID-19 et participé à d’innombrables baladiffusions et entrevues.

Le 1er février 2022, Françoise Baylis a été nommée conseillère spéciale de la vice-présidente à la recherche et à l’innovation de l’Université Dalhousie. Mentionnons enfin qu’elle figure parmi les 2 % des scientifiques les plus cités du monde, un témoignage du caractère signifiant de son travail transdisciplinaire.

Photo fournie par: Kevin A. Fraser

Sujet connexe

Retour haut de page