SleimanWeb

Hanadi Sleiman – Bourse de recherche Killam

Nanostructures d’ADN pour le traitement et l’imagerie du cancer

Université McGill

« Prenez des risques, aventurez-vous dans des champs nouveaux et ne vous limitez pas à votre zone de confort dans votre programme de recherche. »

Un Canadien sur deux est atteint de cancer au cours de sa vie. Et un sur quatre en meurt. Bien des médicaments contre le cancer ont amélioré les chances des patients, mais ceux-ci doivent composer avec de graves effets secondaires et développent souvent une résistance au traitement. C’est particulièrement vrai dans le cas du cancer du sein triple négatif (CSTN), pour lequel il n’existe aucun traitement ciblé et approuvé par la FDA. Le projet vise à mettre au point des structures à partir de l’ADN pour acheminer des médicaments de chimiothérapie vers les cellules cancéreuses sans qu’ils pénètrent dans les cellules saines. Ces structures sont biodégradables, non toxiques et réagissent aux tumeurs de manière sélective.

Pendant les deux années que durera sa bourse de recherche Killam, la Dre Hanadi Sleiman s’efforcera d’optimiser les véhicules en question afin d’éliminer les effets secondaires toxiques de la chimiothérapie contre le cancer, de contourner la résistance aux médicaments et d’améliorer radicalement la qualité de vie des patientes atteintes de CSTN.

Photo: Studio Iris Photography

Sujet connexe

Retour en haut