NathalieTufenkji2

Les impacts de la pollution plastique dans les climats nordiques

Nathalie Tufenkji

Bourse de recherche 2020

Mon projet vise à comprendre les impacts de la pollution plastique dans les environnements hostiles typiques aux climats nordiques. Nous centrerons notre attention sur la partie invisible des particules de plastique – les nanoplastiques – qui pourraient présenter un risque plus élevé pour la santé environnementale et humaine en raison de leur très petite taille.

L’ampleur de la pollution plastique dans les océans du monde fait l’objet d’une grande attention. Pourtant, la présence presque omniprésente de la pollution par microplastiques (< 0,01 mm) et nanoplastiques (< 0,0001 mm) (MNP) dans notre environnement terrestre a été très peu étudiée. Les effets des MNP sur la santé humaine sont toujours inconnus, bien que des études démontrent que les MNP sont désormais présents dans l’eau du robinet, dans les aliments et dans l’air que nous respirons. Cette situation est encore plus préoccupante du fait que les particules de nanoplastiques sont suffisamment petites pour pénétrer à l’intérieur du corps humain au niveau cellulaire. L’étude de Nathalie Tufenkji portera sur la pollution par MNP au sein des systèmes terrestres et d’eau douce du Canada. Cette étude soulèvera certaines questions, notamment à savoir si les Canadiens sont exposés à de plus grandes quantités de ces contaminants en raison du climat nordique rigoureux du Canada, qui pourrait accélérer la décomposition des plastiques en micro et nanoparticules. Nathalie Tufenkji tentera de plus de découvrir la composition des polluants MNP et la manière dont ils pourraient affecter la santé des Canadiens.

(photo: Marcie Richstone)

Sujet connexe

Retour haut de page