ChurchillWEB

Cassandra Churchill

La progression des traitements de chimiothérapie contre le cancer au Canada

Université de l'Alberta

Au cours de mes études de doctorat, je me suis concentrée sur les chimiothérapies contre le cancer qui s’attaquent à la tubuline en inhibant le comportement dynamique de cette protéine. La tubuline ayant un rôle à jouer dans la division cellulaire, on peut supposer qu’en interrompant celle-ci, on réussira à freiner la croissance des cellules cancéreuses.

La mise au point de nouveaux médicaments est indispensable à la lutte contre le cancer. En ma qualité de chimiste-informaticienne, je fais appel aux principes de la mécanique classique et de la mécanique quantique afin de mesurer, à l’aide d’ordinateurs, les structures et les propriétés des molécules, dans le but de mieux comprendre l’action des médicaments sur la tubuline. Mes travaux permettent de concevoir de nouveaux candidats-médicaments plus efficaces, occasionnant moins d’effets secondaires et capables de vaincre la pharmacorésistance. La conception de médicaments assistée par ordinateur est une méthode de développement pharmaceutique fort intéressante qui accélère le processus de mise au point de médicaments et diminue les coûts associés aux méthodes usuelles. J’espère que mes recherches feront progresser les traitements de chimiothérapie contre le cancer.

Que signifie pour vous être lauréat e d’une bourse Killam?
C’est un véritable honneur pour moi de voir mon travail récompensé par les Fiducies Killam, mises sur pied par Dorothy et Izaak Killam pour souligner les réussites scientifiques et scolaires de Canadiens. J’accepte cette bourse avec honneur et humilité aux côtés d’autres candidats talentueux.

Qu’en avez-vous retiré?
L’aide financière des prestigieuses Fiducies Killam me permettra de mener des recherches de calibre mondial à l’Université de l’Alberta et de contribuer aux progrès scientifiques dans mon domaine. Grâce à elle, je pourrai me concentrer entièrement sur mes recherches. Elle m’offrira également la liberté d’effectuer des recherches et de poursuivre des projets sur des sujets qui m’intéressent.

Pourquoi avoir choisi l’université de l’Alberta?
J’ai choisi de faire mon doctorat à l’Université de l’Alberta en raison de sa réputation d’excellence et parce qu’elle est une des meilleures universités au Canada. Je pense aussi que, de par leur nature multidisciplinaire, mes recherches profiteront de l’esprit de collaboration qui règne au sein de cette institution. L’Université de l’Alberta offre aussi de nombreuses formules de financement, dont les bourses Killam,  pour aider les candidats à la maîtrise et au doctorat.

Sujet connexe

Retour en haut